L’odyssée de Daphné

  •  

Apprenez-en un peu plus sur Daphne Oil

Comment mieux exprimer la naissance de notre odyssée Daphne,  qu’en citant notre ancêtre, Homère, grand poète qui a conté la plus belle aventure qui n’a jamais existé. 

 

Tout comme Ulysse et ses comparses, nous avons commencé notre odyssée dans le Péloponèse, à Kalamata et avons posé nos amarres à Polleur, petit village de la Province de Liège en Belgique.

 

Au travers de cet article nous vous présentons notre histoire, notre défis ainsi que les valeurs qui nous animent dans le cadre de la valorisation du terroir reçu en héritage par les générations précédentes.

 

Vous retrouverez ici, Evangelos (cfr. photo), fidèle à lui-même sur la première ligne lorsqu’il s’agit de récolter les oliviers. Chaque année, accompagné de YAYA (notre grand-mère 1928- 2020), il dirige la récolte des oliveraies familiaux afin d’extraire, comme disait Homère (encore lui !), l’or liquide.

 

Kalamata

Dans le golfe de Messine, naquit notre famille et plus précisément dans le village d’Asprochoma – Leika qui est un diminutif, d’Iliopouleika signifiant le village peuplé par les « Iliopoulos ». En effet, il n’était pas rare à l’époque d’avoir une même famille qui peuplait un village et lui donnait son nom.

 

Aussi loin que la mémoire des anciens puisse remonter, les membres de notre famille ont toujours cultivé les agrumes, arbres fruitiers ainsi que les oliviers, arbres majestueux, symboles de paix et de réconciliation depuis les temps antiques. A ce jour, il est toujours offert une couronne d’olivier ainsi qu’une jarre d’huile au vainqueur des jeux olympiques car il s’agit d’une récompense gratifiante de la part des dieux de la Grèce antique.

 

Par conséquent, nous avons toujours été actif dans le milieu de l’oléiculture depuis des générations et transmettant notre savoir de générations en générations. 

 

Le climat de la région de Kalamata est propice à la culture de l’olivier, son temps sec et ses jours d’ensoleillement permettent de produire une des – si pas la – meilleures huiles d’olive au monde. Ses propriétés ? un taux d’acidité extrêmement faible lui conférant toutes les qualités d’un puissant antioxydant, un goût exquis ainsi qu’un haut taux de polyphénols.

 

Par ailleurs, n’oublions pas l’olive de Kalamata, protégée d’une AOP et cette fois, nous pouvons l’écrire, il s’agit bien de l’olive de table la plus célèbre du monde. En forme d’amande, elle doit être exclusivement cueillie à la main au risque de stresser l’arbre, de détruire l’olive et ainsi altérer son goût et ses qualités. A Leika, nous avons une règle, aucun apéritif ne peut être pris place sans des olives de Kalamata 🙂

Panorama de Leika - Arbres centenaires se mêlants avec de nouvelles plantations.

Et la Belgique dans tout ça ?

Un long périple

Evangelos a émigré en Belgique pendant que le régime des colonels faisait rage en Grèce, il a décidé de quitter la Grèce, direction le nord. Après avoir traversé la majorité des grandes villes européennes, celui-ci décide de poser ses valises en Belgique. Voilà qui est fait et devient un des piliers de la cité ardente en travaillant chez son oncle restaurateur (grec bien évidemment) et en entreprenant ses études.

 

Une fois le diplôme en poche et une carrière bien remplie et aussi mouvementée que les montagnes russes (antiquaire, secteur des assurances, HORECA, secteur bancaire,…) et ne sachant pas rester en place, lorsque la pension est arrivée il s’est lancé un nouveau défi : celui de valoriser le terroir grec et plus précisément celui de Kalamata.

En effet, la Grèce est considéré comme le pays producteur de la meilleure huile d’olive au monde et le premier producteur mondial d’olives de table… mais n’était quasiment pas « marketisée » par la population locale, la moitié de la production nationale s’envolait en Italie, qui après de savants mélanges et était vendue sous le sceau « Made in Italy ».

 

Evangelos amenant toujours une bouteille d’huile de sa production lors d’un repas entre amis, celle-ci a commencé à être appréciée par ses proches épicuriens et des amis restaurateurs qui l’utilisèrent à l’utiliser dans leurs préparations.

 

L’odyssée débute et s’appellera Daphne Oil, un éternel hommage à sa mère, notre grand mère.

 

Les oliveraies de Polleur - Belgique